IMPRIMER IMPRIMER

Le « RayaneAir » prêt au décollage

Vainqueur des Petits As hier, Rayane Roumane commence à titiller la curiosité des fans de tennis. Le jeune Français, à la carrure impressionnante, semble avoir un talent à la hauteur de ses ambitions…

13 ans, 1m88, du 47 en chaussures : le gabarit a de quoi faire trembler. Hier, Rayane Roumane, ou « RayaneAir » comme il est parfois surnommé, a fait parler de lui. Pour la première fois, et il y a de grandes chances que ce ne soit pas la dernière. En effet, à l’heure où l’équipe de France de handball ajoutait un nouvel Euro à son palmarès au Danemark, ce jeune joueur du club des Pyramides (78) s’est illustré du côté de Tarbes, en remportant les mythiques « Petits As », la grande compétition des 12-14 ans qui rassemble les meilleurs jeunes de la planète, et ainsi plus d’une quarantaine de nations. Quatre ans après un autre Français, Quentin Halys.

« Prêt à fournir tous les efforts nécessaires »

Le garçon, qui peut compter sur une solide frappe de balle ainsi que sur un service qui dépasse régulièrement les 200 km/h, est aussi bien conscient de ses capacités que du chemin qui lui reste à faire pour arriver un jour à toucher son rêve ultime, celui de devenir joueur professionnel : « je sais que la route est longue. Mais je suis prêt à fournir tous les efforts nécessaires pour y arriver » prévient celui dont le classement de 2/6 coïncide avec son rang de n°1 tricolore chez les 13 ans. « J’ai commencé le tennis très tôt, et c’est vers l’âge de 4 ans que je me suis rendu compte que j’aimais bien ça. J’ai commencé les compétitions à 8 ans. Et à 11 ans, mon père a arrêté de m’entraîner », indique t-il. « Mais il est resté dans ma structure rappelle t-il toutefois. Maintenant, c’est Olivier Malaval qui m’entraîne. »

Depuis une semaine, les messages de félicitations fleurissent sur la page Facebook du natif de Montreuil, tandis que les médias commencent à le qualifier d’« espoir du tennis français ». « Mais ça ne me met pas de pression » rétorque Rayane, également vainqueur en double à Tarbes. « Maintenant, je veux continuer sur ma lancée. Pour l’instant, je suis sur le bon chemin » estime t-il. « Mon plus grand rêve, ce serait d’être n°1 mondial. Mais je sais qu’être joueur professionnel est déjà très dur ». Mesdames et messieurs, attachez vos ceintures, le RayaneAir s’apprête à décoller.

Propos recueillis par Sacha Acco

Crédit photo : Ch. Jarno

Page Facebook officielle de Rayane Roumane

6 commentaires to "Le « RayaneAir » prêt au décollage"

  1. JeuSetMaths dit :

    Impressionnant ce « petit » Rayane ! Il a retourné plusieurs fois la situation en remportant ses matchs après avoir perdu le premier set. Un futur John Isner français ? Et il a l’air de faire preuve de beaucoup de maturité pour son âge (quand on pense qu’il n’a « que » 13 ans) !

    Et en parlant de maturité et de 13 ans, félicitation à toi Sacha pour ton blog qui est très agréable à suivre ! Une belle qualité de rédaction qui rend la lecture plaisante ! Tu mérites ton « blog L’Equipe » et L’Equipe te mérite !!

  2. Harry Poppers dit :

    Un Albano Olivetti 2.0 ??

  3. France 3 dit :

    Le problème du tennis français, c’est qu’il produit plein de « bons élèves », studieux, appliqués… Mais il leur manque ce quelque chose pour aller plus loin, plus haut, plus fort.

  4. paoli dit :

    la route est longue et la soupe doit etre bonne (1m88 !!!!!) bon courage bises

  5. Guillard dit :

    Merci oui de ce blog intéressant à qui s’intéresse au tennis

Laisser un commentaire