Simona Halep dans la cour des grandes

Brillante chez les juniors, Simona Halep a conquis à 22 ans ses premiers titres sur le grand circuit en cette saison 2013, et est même parvenue à se faire une place parmi les meilleures joueuses du monde. Retour sur l’une des belles progressions, si ce n’est la meilleure, de l’année.

Notamment vainqueur des Internationaux de France lors de son passage en junior, Simona Halep a parfaitement su répondre à son statut d’espoir du tennis mondial qui la suit depuis plusieurs années maintenant. Et pourtant, la Roumaine était loin d’avoir idéalement lancé sa saison, bien au contraire. Sortie dès son entrée en lice à Auckland, l’Open d’Australie et l’Open GDF Suez, Halep ne fait pas mieux qu’un troisième tour à Miami entre janvier et avril et doit se contenter d’une victoire face à la 37ème joueuse mondiale pour meilleure performance.

Le déclic

Mais c’est à Rome, lors d’un tournoi de première catégorie, que le vrai déclic va avoir lieu pour la native de Constanta. Après avoir connu deux défaites prématurées à Marrakech et à Madrid, Halep s’extirpe des qualifications et s’offre successivement Svetlana Kuznetsova, Agnieszka Radwanska,  Roberta Vinci et Jelena Jankovic, avant de buter sur Serena Williams en demi-finale. Blessée au mollet, elle se voit dans l’obligation de déclarer forfait à Bruxelles. Et si elle tombe d’entrée à Roland Garros, celle qui totalisait jusque là trois finales sur le grand circuit ne tarde pas à se relever : sur la terre battue de Nuremberg puis sur le gazon de ‘s-Hertogenbosch, elle décroche ses deux premiers titres, triomphant notamment de trois joueuses du top 20 (Vinci, Carla Suarez Navarro et Kirsten Flipkens).

Sortie par Na Li au deuxième tour à Wimbledon, Halep revient ensuite sur terre battue. Avec succès, puisqu’elle enlève son troisième titre à Budapest, malgré un tableau moyennement relevé comme le prouve sa meilleure adversaire : Alexandra Cadantu, qui occupait alors le 80ème rang mondial.

Contrainte à l’abandon la semaine suivante à Bastad, celle qui dut subir une réduction mammaire en 2010 confirme ses bonnes dispositions et continue sur sa lancée avec un joli quart de finale à Cincinnati, tournoi durant lequel elle bat Marion Bartoli qui met fin à sa carrière suite à cette défaite, puis ajoute un nouveau trophée à son étagère au terme d’une semaine très convaincante à New Haven. Tombeuse de Daniela Hantuchova, de Suarez Navarro, d’Ekaterina Makarova, de Caroline Wozniacki et enfin de Petra Kvitova, elle intègre pour la première fois de sa carrière le top 20 et poursuit sa marche en avant avec, en ligne de mire, l’US Open.

Premier huitième de finale en Grand Chelem

En grande forme, la Roumaine arrive à New York avec la ferme intention de briller. Elle y ralliera pour la toute première fois de sa carrière les huitièmes de finale, malgré une défaite quelque peu décevante face à Flavia Pennetta, alors 83ème joueuse mondiale. A Tokyo, à nouveau qualifiée pour les huitièmes, Halep bute encore sur Williams, Venus cette fois, et s’incline dans la foulée à Pékin contre Radwanska, Urszula cette fois.

La jeune joueuse de 22 ans parvient tout de même à finir sa saison sur une bonne note : un cinquième titre. Engagée à Moscou, elle ne fait pas de détail pour se débarrasser de Magdalena Rybarikova, Alisa Kleybanova, Anastasia Pavlyuchenkova et enfin Samantha Stosur, sans perdre un set de la semaine. Un nouveau succès qui lui permet de franchir un autre cap avec une entrée méritée dans le top 15. Et pourquoi pas bientôt le top 10 ?

Halep Graphique

Laisser un commentaire